Marcel Van

Un coeur à coeur avec Jésus

03 novembre 2005

Benoit XVI a répondu aux questions de plusieurs enfants.

benedictLe Pape Benoit XVI a rencontré Place St Pierre 100 000 enfants le 15 Octobre et a répondu aux questions de plusieurs d'entre eux.

Livia :
Saint Père, avant le jour de ma première communion, je me suis confessée. Mais est ce que je dois me confesser toutes les fois que je communie ? Même quand j'ai fait les mêmes péchés ? Parce que je me rends compte que ce sont toujours les mêmes...

Le Pape :
Je te dirai deux choses :
La première est que tu ne dois pas te confesser chaque fois que tu vas communier. Cela n'est nécessaire qu'après un péché réellement grave, où l'on a offensé profondément Jésus, de telle sorte que l'amitié est détruite et qu'il faut la reconstruire. C'est uniquement dans ce cas, quand on est en état de "péché mortel", c'est à dire, qu'il est nécessaire de se confesser avant de communier.

Le second point, c'est qu'il est toutefois très utile de se confesser avec une certaine régularité. C'est vrai que, souvent, nos péchés sont toujours les mêmes, mais nous nettoyons bien nos maisons, nos chambres, au moins toutes les semaines, même si la saleté est toujours la même, pour vivre dans la propreté; autrement, peut être que la saleté ne se voit pas, mais elle s'accumule.

C'est la même chose pour l'âme. Si je ne me confesse jamais, l'âme reste négligée, et à la fin, je suis toujours content de moi, et je ne comprends plus que je dois aussi travailler pour être meilleur, que je dois avancer.

Cette proprété de l'âme, que Jésus nous donne dans le sacrement de la confession, nous aide à avoir une conscience plus fine, plus ouverte, à grandir spirituellement et humainement.

Olivier Le Pape Benoit XVI - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire