Marcel Van

Un coeur à coeur avec Jésus

20 août 2006

Toujours, tu dois reconnaitre que tu es bien faible !!

vanJésus : Marcel, as tu bien compris ce que je te disais hier ? Tache de t'en souvenir.
Ne t'arrête jamais à des pensées comme celle-ci : "Tiens, cette croix serait préférable; je pourrais la porter sans difficulté car elle est petite. "
Oh Petit Marcel, ne t'arrête jamais à telles pensées.
Telle croix te semble légère mais, en réalité, elle est très lourde et tu n'aurais pas la force de la porter.

Toujours, toujours, tu dois reconnaitre que tu es bien faible; c'est à cette condition que je te donnerai des baisers, que je te presserai sur mon coeur et cela

toujours, toujours, toujours, toujours, toujours.

30 Déc 1945
Colloques 207


Commentaires

Poster un commentaire