Marcel Van

Un coeur à coeur avec Jésus

18 juin 2008

Marcel Van et le Rosaire

Le Vietnamien Marcel Van (1928-1959) a usé d'à peu près tous les moyens pour réciter le Rosairechapelet_droite

st_louis_marie_de_montfort

Persécuté par le catéchiste Vinh qui l'avait écarté de la communion quotidienne, le maître devine quelle joie il tire dans le cœur de Marie par la récitation du chapelet, il lui confisque donc. Marcel décide donc de compter les Ave avec des fèves qu'il passe d'une poche à l'autre. Découvert et châtié, il noue alors la cordelette qui lui sert de ceinture de dix nœuds. A nouveau pris et giflé pour non respect de Notre Sainte Marie, il se résout à compter sur ses doigts.

rosaire4Il écrivait : « j'ai dû me servir des phalanges de mes doigts pour compter les Ave. Cela me semblait pratique, car je pouvais ainsi dire mon chapelet partout sans que personne ne s'en aperçoive. Et je me disais : même s'il faut sacrifier les dix bouts de mes doigts, jamais je ne cesserai d'exprimer mon amour à Marie par la récitation du chapelet ».
Il ajoutait : « C'est grâce à cette pratique que Marie ma Mère est toujours venue à mon secours, forçant le démon à me craindre, si bien qu'il n'a jamais réussi à me vaincre. »
Van voyait dans le chapelet une manière d'exprimer son amour à Marie, sa Mère.
En retour, la Sainte Vierge était toujours son secours contre les attaques du démon ; bien plus, le démon lui-même craignait Van.

Olivier La Vierge Marie - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    SAINT MARCEL VAN

    Bonjour
    pourriez vous me faire savoir où je peux avoir une photo de SAINT MARCEL VAN. Merci

    Posté par nguyen, 10 mai 2009 à 10:55
  • Volez tout ce qu'il y a dans ce blog. C'est à vous..
    Olivier
    Rédacteur de ce blog

    Posté par Olivier, 19 novembre 2009 à 20:54

Poster un commentaire